Qu’est-ce que la fissure anale ?

Une fissure anale est une lésion superficielle de la paroi du canal anal à la base du rectum. Cette fissure peut être assimilée à une crevasse et survient fréquemment chez les adultes. Il s’agit donc d’une coupure partielle de la peau située entre le rectum et le sphincter, allant d’un à deux centimètres de long et qui s’apparente à une coupure. La localisation peu confortable de la lésion et un peu tabou la rend parfois très douloureuse et difficile concernant la cicatrisation. Peu de patients ose en parler à leur médecin et peuvent même redouter d’aller aux toilettes pour éviter de rouvrir la plaie qui a donc du mal à cicatriser.

Quelles en sont les causes ?

Souvent, l’apparition d’une fissure anale est associée à des crises de constipation répétées qui déchirent les parois avec la répétition, des selles dures, des diarrhées ou plus rarement, des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin, voire de certaines pratiques sexuelles, comme la sodomie. Les fissures anales sont également fréquentes chez les bébés de 6 mois à 2 ans mais rares chez les enfants plus vieux. Elles peuvent également survenir chez les femmes en période post-natale.

Quels en sont les symptômes ?

On peut reconnaître facilement les symptômes d’une fissure anale, surtout par rapport à la douleur aiguë que cela provoque au moment du passage des selles accompagnée généralement d’un léger saignement ou bien par rapport aux démangeaisons produites. La plupart du temps, la fissure anale se forme à l’arrière de l’anus, ou éventuellement à l’avant surtout chez les femmes.

Quel sont les traitements ?

Dans la grande majorité des cas, elles peuvent se résorber sans faire appel à la chirurgie. Les traitements visent à soulager la douleur et à guérir la fissure. Côté traitement maison, il est possible de consommer suffisamment de fibres, boire suffisamment, d’être actif physiquement, prendre un bain de siège de 10 à 15 minutes, de 2 à 3 fois par jour, d’utiliser des laxatifs et du paracétamol pour soulager la douleur. Côté traitements médicaux, les médecins peuvent prescrire des prises médicamenteuses pour faire disparaître les symptômes.

Cependant, lorsqu’elles ne guérissent pas après six à huit semaines de prise médicamenteuse, les fissures peuvent devenir chroniques. Elles peuvent éventuellement toucher les muscles du sphincter, causant ainsi des spasmes douloureux et nécessiteront une intervention chirurgicale appelée sphinctérotomie qui consiste à couper une partie des muscles du sphincter pour enrayer les spasmes et favoriser la guérison.