Qu’est-ce que la Maladie de Crohn ?

La maladie de crohn est une inflammation de la paroi d’une partie du tube digestif. La maladie de Crohn est caractérisée par une atteinte discontinue de la paroi intestinale, alternant des lésions souvent profondes avec des zones de muqueuse saine, contrairement à la rectocolite hémorragique qui présente une inflammation continue du tube digestif.

Quelles sont les causes ?

Si son origine n’est pas encore bien connue, certains facteurs aggravants sont à prendre en compte. La maladie de Crohn affecte autant les hommes que les femmes sans distinction et semble avoir des origines héréditaires. Les personnes atteintes de la maladie de Crohn peuvent avoir un lien biologique, le plus souvent un frère ou une sœur et cette maladie de Crohn survient chez les personnes de tout âge. Cependant, elle s’établit le plus souvent chez les jeunes de 13 à 30 ans. D’autre part, les hommes et les femmes qui fument sont plus susceptibles que les non-fumeurs de développer la maladie de Crohn. Fumer est donc également un facteur aggravant.

Quels sont les symptômes ?

Elle se manifeste par des crises plus ou moins sévères comme des douleurs, diarrhées ou pertes de poids, qui peuvent durer plusieurs semaines ou mois. Dans 10% des cas, la maladie de Crohn peut s’accompagner de douleurs et raideurs articulaires, de douleurs dans le dos ou dans l’abdomen accompagnées de nausées et vomissements, de boutons rouges et douloureux sur les jambes. Les complications possibles liées à cette maladie sont : un abcès anal, une occlusion intestinale, des carences en vitamines voire un cancer colorectal. C’est pourquoi en cas de maladie de Crohn, il est conseillé de faire régulièrement une coloscopie de contrôle.

Quels sont les traitements ?

Malheureusement, pour la maladie de Crohn, il n’existe pas de traitement de fond, uniquement des traitements pour en soulager la douleur. Le traitement de la maladie de Crohn peut inclure la prise de médicaments, la chirurgie, la supplémentation nutritionnelle ou une combinaison de ces trois traitements. Le type de traitement administré dépend de sa localisation, de la gravité et des complications de cette dernière. Ces traitements permettent de réduire l’inflammation, la contrôler et corriger les carences en nutriments.