Adopter une alimentation saine et équilibrée contribue à une bonne qualité de vie au quotidien. Cependant, dans certains cas et notamment en cas de problèmes ou d’interventions médicales, un régime sans résidus sera préconisé par votre spécialité de la santé.

Qu’est-ce qu’un régime sans résidus ?

Définition d’un résidu

Le résidu alimentaire porte bien son nom puisqu’il s’agit en effet d’un morceau d’aliment résiduel qui ne parvient pas à être consommé puis à être digéré par votre intestin. Dans la majeure partie des cas, il s’agit de fibres alimentaires : végétales ou animales qui n’ont pas de valeur nutritionnelle mais qui représentent un véritable atout pour votre digestion et qui rendront la consistance de vos selles plus molles.

Dans quel contexte doit-on adopter ce type de régime ?

Le régime sans résidus favorise donc la digestion et réduit les irritations du colon et de l’intestin, il sera donc parfois prescrit par votre médecin avant une coloscopie afin de « nettoyer » efficacement les intestins et le colon. Supprimer les fibres de votre alimentation quotidienne vous permettra donc de retrouver un certain confort digestif et de garantir la qualité de l’examen médical. Celui-ci permettra d’ailleurs de dépister d’éventuelles anomalies ou irrégularités présentes sur la paroi colique.

Le régime sans résidus aura donc l’avantage de diminuer le transit intestinal, le volume des selles et préviendra également l’inflammation de la muqueuse intestinale en limitant les risques afin que la coloscopie se déroule sans accroc.

Outre l’échéance d’une coloscopie, votre médecin pourra vous prescrire un régime sans résidus dans bien d’autres cas, comme avant ou après une intervention chirurgicale, si vous souffrez de la maladie de Crohn, d’une rectocolite hémorragique, de diarrhée, de diverticulose, de fissure anale, de gastroentérite ou d’hémorroïdes, de sigmoïdite ou si vous devez subir une vidéocapsule.

Pendant combien de temps doit-on adopter ce régime sans résidus ?

La durée du régime sans fibres dépendra principalement de l’intervention chirurgicale prévue. Par exemple avant une coloscopie, il faudra prévoir trois jours de régime sans résidus élargi tandis qu’avant une intervention au niveau du colon, il d’abord faudra adopter pour un régime sans résidus élargi pendant trois à quatre jours puis un régime sans résidus strict pendant trois jours.

Le régime sans résidus strict

Le régime sans résidus strict consiste à supprimer totalement les aliments contenant des fibres de votre alimentation. C’est-à-dire qu’il s’agit de bannir complètement les féculents comme les légumes, y compris les légumineuses et légumes secs, les fruits crus ou cuits, les produits oléagineux comme les noix, les graines et les céréales complètes. Il faudra également s’interdire la charcuterie, la friture et les sauces. Cependant, vous pouvez tout à fait consommer des produits contenant de l’amidon comme le riz, les pâtes ou les pommes de terre, de la semoule, certains produits laitiers non fermentés comme le fromage à pâte cuite, du poisson s’il n’est pas fumé, des viandes maigres sans graisse ou encore des œufs et le tout, cuit sans matière grasse.

Le régime sans résidus élargi

D’autre part, le régime sans résidu élargi pourrait être apparenté à un régime pauvre en fibres et qui autorise donc à votre système digestif certains fruits, légumes et laitages, avec un apport nutritionnel supérieur, en fonction de la nature de l’intervention chirurgicale qui va être subie. Dans le cas d’une coloscopie par exemple, vous pourrez tout à fait consommer des produits laitiers en petite portion pour qu’ils soient bien digérés.

En somme, voici ce que vous pouvez pas consommer dans le cadre d’un régime sans résidus :

Famille Aliment
Laitages Lait
Viandes Crue, en sauce, grasses, salées ou fumées
Poissons Fumés, séchés, salés ou en sauce
Pomme de terre Chips ou frites
Oeufs Cuisson comprenant des matières grasses
Matière grasse Cuite ou lard
Pain Complet, frais ou chaud
Sucreries Confiture, glaces ou sorbets
Fruits et légumes Tous (sauf élargi)
Sauces Épices, Herbes, condiments ou vinaigre

En ce qui concerne les boissons, il est tout à fait permis de boire des boissons neutres comme l’eau minérale, des boissons chaudes comme le thé, le café ou encore la tisane avec ou sans sucre, des boissons sucrées ayant un apport glycémique comme une menthe à l’eau ou des boissons salées comme un potage aux légumes passé au tamis.

Exemple de Menu

Pour le petit-déjeuner, vous pouvez opter pour du café, des biscottes, de la margarine ou des biscuits secs.

Concernant le déjeuner, préparez un gratin de pâtes au four avec des allumettes de jambon maigre et gruyère râpé en petite quantité.

Vous pouvez tout à fait vous permettre une collation dans l’après-midi avec de petits gâteaux sablés et un thé à la menthe contenant des enzymes favorisant la digestion.

Pour le dîner, un riz blanc avec un poisson cuit à la plancha sans matière grasse comme le colin sera parfait.

Ce type de menu avec très peu de matières grasses et peu calorique vous permettra d’adopter un régime alimentaire sain mais aux valeurs nutritionnelles suffisantes à votre organisme, notamment en termes de glucides et de lipides. Vous pouvez d’ailleurs décliner ces aliments sous toutes leurs formes pour varier les plaisirs comme réaliser un gâteau de riz pour le dessert.

L’après-régime sans résidus

Une fois votre régime sans résidus achevé, il vous faudra reprendre une alimentation équilibrée et classique en redonnant de bonnes habitudes à votre organisme et à votre intestin grêle. Il s’agira donc de procéder par étapes afin de réintroduire petit à petits certains aliments pour apporter à nouveau des nutriments au corps :

  • Au niveau des légumes, il faudra réintroduire les moins riches en fibres en premier comme les haricots verts, les asperges ou les tomates par exemple, et ce, en petite quantité.
  • Au niveau des fruits, optez d’abord pour de la compote ou du jus de fruit. Les fruits pelés doivent venir en dernier car plus difficiles à digérer.
  • Au niveau des laitages, favorisez dans un premier temps la réintroduction d’un lait demi-écrémé puis des fromages afin de ne pas brusquer l’organisme.
  • Au niveau des crudités, celles-ci arriveront en fin de processus de réintroduction.

Réintroduisez ces aliments un par un afin de tester la tolérance de votre organisme et votre transit intestinal au fur et à mesure pour éviter une mauvaise surprise.

Les inconvénients du régime sans résidus

Malheureusement, ce type de régime ne procure que très peu de plaisir alimentaire à son consommateur et présente donc un risque d’anorexie. Il est donc impératif d’élargir ce régime rapidement et surtout de faire appel à votre médecin ou à un nutritionniste avant de le débuter pour en définir les limites et d’en connaître les dérives.