Le cannabis avec un fort taux de THC avait le vent en poupe auprès des consommateurs avant de céder ces dernières années sa place aux variétés riches en CBD. Recherchées pour leurs propriétés thérapeutiques, ces souches à forte concentration de cannabidiol ont des actions bénéfiques dans le traitement de nombreux maux, dont les troubles gastro-intestinaux.

Troubles de la digestion : les limites des traitements classiques

La bonne santé du système digestif est souvent affectée par divers phénomènes appelés les troubles fonctionnels de la digestion. Ces derniers impliquent des manifestations telles que les nausées, les vomissements, les douleurs abdominales, les ballonnements ou les flatulences, les reflux gastro-œsophagiens, etc. Même si ces symptômes sont souvent bénins, ils sont en général source d’inconfort sur les plans physique et psychique.

Pour soulager les troubles fonctionnels de la digestion, le traitement classique recommande dans un premier temps une hygiène diététique. Des antiémétiques et des neuromodulateurs sont également prescrits pour contrôler les nausées ou les vomissements et les douleurs abdominales. Seulement, les résultats de ces traitements classiques sont souvent limités, surtout contre les nausées et les vomissements. Dans un article publié dans l’European Journal of Pharmacology, des chercheurs confirment les limites des thérapies actuelles aux troubles gastro-intestinaux et soulignent la contribution du cannabis dans un traitement efficace de ces manifestations.

Le Cannabidiol, une solution aux troubles gastro-intestinaux

L’utilisation du cannabis comme substance médicale date de milliers d’années. Même en médecine moderne, il a été utilisé à maintes reprises pour soigner de nombreux maux. De récentes études ont démontré que les troubles fonctionnels digestifs (nausées, vomissements, douleurs abdominales, etc.) sont contrôlables de façon optimale par les cannabinoïdes, notamment le Cannabidiol (CBD).

Les effets du Cannabidiol sur la nausée

Plusieurs études démontrent que le cannabidiol peut soulager avec plus d’efficacité les nausées. L’action bénéfique du CBD vient de sa capacité à agir sur le système endocannabinoïde. Ce dernier est un système de communication constitué de récepteurs CB1 et CB2. Ces derniers innervent plusieurs parties du corps et entraînent de profonds changements une fois activés. L’ingestion du CBD augmente le taux d’anandamide présent dans le corps. Ce qui agit sur les récepteurs CB1 présents dans la médullaire oblongée où prend source la sensation de nausée. Cette activation entraîne donc l’inhibition de la nausée quelques instants seulement après l’utilisation l’extrait de CBD.

L’impact du Cannabidiol sur les vomissements

Des personnes atteintes du VIH ou en chimiothérapie pour cause de cancer et souffrant de vomissements ont été soignées de ce symptôme grâce au cannabidiol contenu dans le cannabis. Ils ont pu alors manger sans régurgiter les aliments consommés. Le CBD associé au THC à hauteur de 0,2 %, active les récepteurs cannabinoïdes CB1 qui à leur tour agissent sur la zone impliquée dans le processus de vidange gastrique. Mieux, des études récentes indiquent que le CBDA (version non chauffée du CBD) garantit une action antiémétique beaucoup plus puissante que le CBD.

Les effets du CBD sur les maladies inflammatoires intestinales

Des données expérimentales récentes démontrent que le cannabidiol a de puissantes propriétés anti-inflammatoires. Selon une étude publiée en 2014, un traitement à base de cannabidiol pourrait être plus efficace et moins agressif que les produits pharmaceutiques. Son action sur les inflammations vient de sa capacité à inhiber le stress oxydatif et à avoir des effets immunosuppresseurs sur les cellules microgliales et les macrophages qui sont essentielles pour l’immunité et l’inflammation. Par ailleurs, le CBD active les récepteurs de glycérine réduisant de ce fait l’inflammation intestinale. Le symptôme de la diarrhée est aussi soulagé grâce à la diminution de l’hypersensibilité viscérale.

C’est donc à juste titre qu’il faut féliciter le processus de légalisation de la consommation du Cannabidiol en France. Cela laisse entrevoir de bonnes perspectives pour la contribution du cannabis aux soins médicaux.